Blog

14/12/22

Pollutions industrielles : un moment-charnière

En 2019, nous avons connu « Lubrizol ». Cet accident a mis en évidence l’insuffisante protection de la population face aux risques sanitaires. Il n’a pas permis d’enclencher une réflexion aboutissant à une stratégie nationale mais il a très certainement accéléré une prise de conscience sociétale. Les habitants concernés s’inquiètent (toujours plus), se mobilisent et questionnent les élus au premier rang desquels les maires. Les fumées de l’usine sont-elles nocives ? Cette gêne respiratoire est-elle liée à l’industrie ? Peut-on manger les tomates du jardin ? Les enfants courent-ils un risque à jouer dans la cour de l’école ?  Et s’ils ingèrent de la terre ? 

Ces interrogations liées à la vie quotidienne et à l’usage d’un territoire peuvent paraître simples ou anecdotiques. En réalité, pour y répondre, il est nécessaire de mobiliser un haut niveau d’expertise conjuguant deux sujets complexes : l’environnement et la santé. Très souvent associées à la proximité des sites industriels en activité, ces questions s’appliquent aussi beaucoup plus largement, à notre passé industriel, qui nous a légué en héritage, des friches polluées.

Aujourd’hui, les territoires que nous réunissons partagent les mêmes questionnements et besoins. Dans un cas comme dans l’autre, pollutions actuelles ou passées, les blocages et les écueils sont les mêmes. Les collectivités veulent savoir si ce qu’elles font est utile et pertinent. Elles ont parfois l’impression que les études produites dans le cadre réglementaire ne sont pas conçues pour identifier des pistes d’amélioration. Elles découvrent que les spécificités des bassins industriels ne sont pas prises en compte. Elles manquent d’outils, de points zéro, de diagnostics : elles ont besoin de savoir d’où elles partent. Elles expriment des difficultés liées à une approche avant tout technique d’un sujet pourtant politique. Il est très souvent difficile pour les élus d’arbitrer.  

Face à l’insuffisance de la réglementation et au manque de connaissances, nous avons besoin d’une stratégie nationale et globale pour imaginer des territoires moins vulnérables. Nous devons anticiper pour que les futures implantations soient les plus pertinentes du point de vue de la santé environnementale, trouver des pistes d’amélioration pour les personnes exposées et enfin, poser les bases méthodologiques pour reconstruire la ville. Dans un contexte où la réhabilitation des friches avec les objectifs de zéro artificialisation nette (ZAN) et la prise en compte des risques sanitaires liés aux pollutions industrielles sont devenues des enjeux sociétaux majeurs, il est urgent d’établir des liens entre les politiques de développement industriel, de santé et d’environnement. 

ALBAN BRUNEAU, PRESIDENT D’AMARIS
Maire de Gonfreville-l’Orcher et vice-président de la Communauté urbaine du Havre

Retrouver le numéro de décembre consacré aux risques technologiques et naturels


07/11/22

Collectivités et pollutions industrielles – Rencontre #3

ORDRE DU JOUR – 15 décembre

> 10-12h – REX – Comprendre avec la ville de Lille

« Si vous ne faites pas d’études, vous êtes aveugles sur ce sujet. »

Depuis plus d’une décennie, la ville de Lille s’est organisée pour identifier, caractériser et limiter les risques liés aux pollutions industrielles – Discussion avec Gaëtan Cheppe, responsable du service risques urbains et sanitaires

> 14h-16h – Décryptage (suite et fin) – Savoir qui fait quoi

Par Philippe Chamaret, directeur de l’institut Ecocitoyen

Comment les collectivités se sont-elles emparées de ce sujet ? Quelles réponses apportées depuis 10 ans sur le sujet des pollutions industrielles ? De l’industriel à l’habitant en passant par les services de l’État : quel est le rôle de chacun des acteurs ?

INFOS PRATIQUES

> Journée technique destinée aux collectivités (élus et services)
> En visio
> Horaires – Cette journée  est organisée en deux temps :
1. Matinée – 10h-12h
2. Après-midi – 14h-16h
(Si vous le souhaitez, vous pouvez  ne participer qu’à un seul de ces temps.)

Inscription : en cliquant ici


06/10/22

AOUT-SEPTEMBRE

1

LOCALTIS, 28-09

Metaleurop : la teneur en plomb dans le sol de cinq écoles dépasse la limite autorisée

Lire

2

76ACTU, 26-09, M. LOUBET

Lubrizol : si un nouvel incendie arrivait à Rouen, que ferait le préfet pour nous alerter ?

Lire

3

FRANCEINFO, 21-09, J. SALLES S. POINTAIRE

Explosion d’AZF à Toulouse : 21 ans après, ex-salariés et familles rendent hommage aux victimes sur l’ancien site de l’usine.

Lire

4

LOCALTIS, 16-09, A. LENORMAND

Pollutions : France Stratégie propose d’ajuster la prévention aux spécificités territoriales.

Lire

5

L’ECHO, 08-09, B. EPINEAU

Loire-Atlantique : une fuite d’acide en cours au sein de l’entreprise Yara.

Lire

6

ACTU SEINE-SAINT-DENIS, 01-09, C. DUCROCQ

Démolition d’une usine à Montreuil : les habitants mobilisés pour prouver la pollution.

Lire

7

ACTUENVIRONNEMENT, 16-08

La pollution aux PFAS surpasse les seuils réglementaires partout dans le monde, affirment des chercheurs.

Lire

8

LYON CAPITALE, 05-08, H. JAME

Un site Seveso touché par un incendie au sud de Lyon dans la Vallée de la chimie.

Lire

9

FRANCEINFO, 04-08, C. MOREAU

Bas-Rhin – Incendie chez Safran à Molsheim : « une énorme boule de feu est sortie du toit »

Lire

10

LIBÉRATION, 03-08, L. SERE ET J. DELAGE

Bergerac: huit blessés dont un grave après une explosion dans une usine classée Seveso.

Lire

 


06/10/22

13 octobre : première édition !

La Communauté d’agglomération du Centre Martinique (CACEM) a pris la feuille de route d’AMARIS… à la lettre. En effet, l’objectif de l’association est de mieux intégrer les spécificités des territoires dans ses projets. Et à ce titre, la CACEM a proposé de se confronter à la mise en œuvre du PPRT du Lamentin.

Ces échanges au sein du conseil d’administration de l’association AMARIS sont à l’origine d’une action sur le terrain organisée dans le sillage de la journée du 13 octobre et d’une démarche plus globale soutenue par le ministère de la Transition écologique.

> Une action sur le terrain (24-28 octobre)
En partenariat avec l’AFPCNT et la CACEM, AMARIS mobilisera l’expertise de son réseau (Synerzip-LH) pour réaliser une médiation auprès des acteurs économiques présents dans le périmètre PPRT.

> Une démarche plus globale
Comment travailler la culture de la prévention des risques à l’échelle nationale tout en répondant aux besoins exprimés localement ? Le partenariat noué entre AMARIS, la CACEM et l’AFPCNT, autour d’une convention portant des actions à dimensions multiples, est une piste prometteuse !

Nous vous tiendrons évidemment informés des résultats de ces actions.

Pour compléter votre information, nous vous conseillons…

1. Écouter les grands témoins de la journée nationale pour la résilience face aux risques majeurs, notamment Alban Bruneau et Judith Laborieux qui évoquent plus particulièrement des risques industriels.

 

 

 

 

2. Nous rejoindre sur les prochains événements
> Le 20 janvier 2023
: AMARIS consacrera une séance de travail, avec les techniciens des collectivités, au débrief des actions portées par les adhérents et échanges d’expérience sur la journée du 13 octobre.
> Dans le cadre des Rendez-vous en région, une séquence sera consacrée au développement de la « culture du risque » et vous permettra de venir à la rencontre de l’AFPCNT.

 

3. Relire des articles qui sont toujours d’actualité…
> Information préventive: on a relu une étude.
> Une communication meilleure est possible.


04/10/22

Notre programme fait de + en + sens

En juin 2022, AMARIS vous a adressé la restitution de la rencontre #1 du programme Collectivités et pollutions industrielles. Trois mois plus tard, nous avons à nouveau beaucoup de choses à vous dire. Partis d’un sujet vaste, complexe, multi-facette, etc. nous trouvons progressivement les axes pour travailler collectivement.

Une actualité dense à assimiler

Hasard de calendrier, depuis le lancement du programme Collectivités et pollutions industrielles, ce sujet s’est imposé dans les médias et dans le débat public.

La série documentaire Vert de Rage a créé des remous et déclenché des études complémentaires sur les sites investigués par les journalistes. Le 28 septembre, nous lisions dans la presse qu’une étude révélait un niveau de plomb préoccupant dans cinq écoles situées aux alentours de l’usine Metaleurop dans le Nord-Pas-de-Calais, plus de 20 ans après l’abandon du site. Le 15 septembre, France Stratégie mettait en exergue la situation des métropoles exposées aux effets multiples des pollutions et proposait d’ajuster la prévention aux spécificités territoriales. Début septembre, lors du congrès annuel d’oncologie de Paris, des chercheurs britanniques mettaient en lumière la relation de cause à effet entre l’exposition aux particules fines et le développement du cancer du poumon. 40 000 personnes en France meurent prématurément du fait de la mauvaise qualité de l’air.

Chaque jour, nous découvrons un article, un territoire, un acteur qui se saisit du sujet, un cas particulier qui nous interroge.

Le travail en réseau se construit

Notre association a poursuivi le travail avec les collectivités autour de temps collectifs et en analysant des cas particuliers. Cette méthode, mise en place avec l’appui de l’Institut Ecocitoyen, permet de trouver des points de convergence pour avancer ensemble.

De situations singulières…
Par exemple, lors de ces 3 derniers mois, nous avons échangé avec des communes, aux contextes a priori très différents.

1. Une commune de l’Est parisien rencontre des difficultés dans la mise en œuvre d’un chantier de déconstruction et de dépollution d’une friche industrielle très imbriquée dans le tissu urbain. Comment prendre en compte la mobilisation des habitants ? Comment assurer les bases d’un projet acceptable au regard des risques de transferts des pollutions ? Les habitants demandent plus de garanties concernant les techniques de déconstruction et de dépollution. La présence d’une école en limite de parcelle accroit les inquiétudes. La ville a fait appel à un tiers de confiance pour partager l’expertise entre le maître d’ouvrage et les riverains.

2. Une commune industrielle du Sud de la France est concernée par le projet de reconversion d’un site. Comment mieux prendre en compte les risques sanitaires ? Deux points semblent particulièrement cruciaux au stade du projet. 1. La nécessité pour la collectivité de connaître précisément les responsabilités, notamment sur la gestion des effluents, entre propriétaire foncier, les anciens et nouveaux exploitants et les tiers occupants. 2. La mise en place d’une instance de suivi avec l’exploitant et les acteurs du territoire pour maintenir une vigilance. 

3. Le maire d’une commune rurale de l’Aveyron, située sur le bassin industriel et minier de Decazeville, a rencontré cet été AMARIS pour évoquer son combat durant 3 décennies pour faire reconnaitre la responsabilité d’un industriel dans la pollution des jardins d’un quartier de sa commune. Cette obstination a permis, enfin, d’obtenir la prise en charge de la dépollution.

…à une vision collective
Dans ce contexte d’actualités et de sollicitations denses, nous avons organisé un temps de formation et d’acculturation, le 29 septembre dernier. Deux décryptages ont été proposés par l’Institut Ecocitoyen aux collectivités ayant rejoint la démarche :
1 – Pollutions : de quoi parle-t-on ?
2 – Connaître, suivre et mesurer.
Nous vous restituerons ces échanges très prochainement. Mais d’ores et déjà, nous retenons des réactions et témoignages trois axes de réflexion pour guider notre démarche.

3 axes de réflexion se dessinent

Le premier axe est celui de la prise en compte des usages :
> Usages actuels lorsqu’il s’agit de jardins partagés à proximité de sites pollués ou d’écoles exposées à des flux de pollutions élevés et récurrents.
> Usages futurs lorsqu’il s’agit de préparer l’application de l’objectif « zéro artificialisation nette » et la reconversion nécessaire des friches qu’imposera le Plan Biodiversité à l’horizon 2050.

Le deuxième axe est celui de la mobilisation citoyenne. Elle est récurrente dans la quasi-totalité des cas, avec une pression sur les élus plus ou moins forte selon les situations et leur historique. Mais le constat des collectivités est celui d’une prise en compte nécessaire de la demande de transparence et de lisibilité de l’action publique dès lors qu’elle touche la question de la santé des habitants.

Enfin, le troisième axe concerne la clarification nécessaire de la responsabilité des élus, dès lors que l’action publique met en relation la question des pollutions et la santé des personnes, pouvant être exposées dans le cadre de projet portés par la collectivité.

Les prochaines étapes

Pour approfondir ces axes de réflexion, les prochaines étapes proposées sont les suivantes :
> 1er décembre : rencontre avec les collectivités des régions Alsace et Lorraine à Strasbourg (inscription)
> 15 décembre : Rencontre #3 organisée autour de témoignages de collectivités sur les stratégies mises en place (inscription)
> Mars 2023 : rencontres avec les collectivités du Nord-Pas-de-Calais à Dunkerque.


20/09/22

Strasbourg – Les Rendez-vous en région

Les Rendez-vous en région : un temps d’information et d’échanges d’expériences

Ces Rendez-vous en région sont destinés aux élus et aux techniciens des collectivités concernées (et plus largement à l’ensemble des acteurs de la gestion des risques industriels).

En 2021, AMARIS a fait de la prise en compte des réalités des territoires, une de ses priorités. C’est pourquoi ces Rendez-vous visent avant tout à organiser un partage de vos expériences. Elles viendront notamment alimenter les projets et prises de position nationales de l’association. L’objectif est également d’informer les élus sur leurs responsabilités en matière de gestion des risques et sur les dernières évolutions réglementaires. Ce cycle de rencontres s’échelonnera jusqu’en 2024. Les Rendez-vous en région 2022 auront lieu le 27 octobre à Fort-De-France (Martinique) et le 1er décembre à Strasbourg.

Rendez-vous en région – Strasbourg

INSCRIPTION

> TEMPS 1 –  9 h 30 à 12 h 30 – Actualités des risques industriels

Echanges avec les participants autour des interventions des services de la Direction générale de la prévention des risques technologiques – DGPR et de la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion de crise – DGSCGC, et d’un cabinet d’avocat.

Déjeuner

> TEMPS 2 – 14 h 30 à 17 h – Prise en compte de l’impact des pollutions industrielles sur l’environnement et la santé

Échanges autour de la présentation du programme AMARIS et des interventions des services de l’Eurométropole de Strasbourg et de Philippe Chamaret, directeur de l’Institut Ecocitoyen.

L’association nationale pour la maîtrise des risques technologiques majeurs (AMARIS) vous donne rendez-vous le 1er décembre 2022 à Strasbourg. Cette rencontre est organisée à l’Hôtel de Ville de Strasbourg (9 Rue Brûlée), en deux temps. Il est possible de participer à tout ou partie de la journée.

INSCRIPTION


19/09/22

Les Rendez-vous en région d’AMARIS

Un temps d’information et d’échanges d’expériences

Ces Rendez-vous en région sont destinés aux élus et aux techniciens des collectivités concernées (et plus largement à l’ensemble des acteurs de la gestion des risques industriels).

En 2021, AMARIS a fait de la prise en compte des réalités des territoires, une de ses priorités. C’est pourquoi ces Rendez-vous visent avant tout à organiser un partage de vos expériences. Elles viendront notamment alimenter les projets et prises de position nationales de l’association. L’objectif est également d’informer les élus sur leurs responsabilités en matière de gestion des risques et sur les dernières évolutions réglementaires.

Ce cycle de rencontres s’échelonnera jusqu’en 2024. Les Rendez-vous en région 2022 auront lieu le 27 octobre à Fort-De-France (Martinique) et le 1er décembre à Strasbourg.

Un programme à la carte

TEMPS 1 –  9 h 30 à 12 h 30 – Actualités des risques industriels

En moins d’un an, une loi, trois décrets publiés ou en cours et un nouvel outil d’alerte ont modifié le paysage de la gestion de crise. L’information préventive, thématique jusqu’alors délaissée, fait l’objet d’un investissement national que nous espérons porteur. Sur le terrain, l’impact des pollutions industrielles inquiète et mobilise les citoyens. Plans intercommunaux de sauvegarde, référents risques communaux, FR-Alert, journée nationale de la résilience (13 octobre) :  l’actualité récente impose une réflexion collective. Au cours de cette matinée, AMARIS souhaite également entendre vos retours de terrain en matière de plans de prévention des risques technologiques (PPRT). A l’occasion des 20 ans de la loi Risques, AMARIS produira un bilan national de ces plans qui sera alimenté par vos expériences concrètes et questions.

Ces matinées sont organisées autour d’échanges avec les participants et d’interventions des services de la Direction générale de la prévention des risques technologiques – DGPR et de la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion de crise – DGSCGC, de l’AFPCNT, d’un cabinet d’avocat.

Déjeuner

TEMPS 2 – 14 h 30 à 17 h – Présentation du programme Collectivités et pollutions industrielles et échanges sur la prise en compte de l’impact des pollutions industrielles sur l’environnement et la santé

Les collectivités sont de plus en plus confrontées aux questions des citoyens
sur les pollutions chroniques émises par les industries et leurs impacts sur
l’environnement et la santé. C’est pourqoi, en janvier 2022, l’association AMARIS, en partenariat avec la Métropole de Lyon, l’Institut Ecocitoyen et l’ENTPE, a lancé un programme de travail consacré à l’impact des pollutions industrielles et de leurs effets sur la santé et l’environnement. L’objectif est de permettre aux collectivités concernées de s’approprier ce sujet complexe et de progresser collectivement.

Ces après-midis seront animés autour d’échanges avec l’équipe d’AMARIS et de l’Institut Ecocitoyen.

Inscription pour le Rendez-vous en région à Strasbourg


12/07/22

Juin-juillet

1

IRSN, 08-07

Baromètre IRSN 2022 sur la perception des risques et de la sécurité par les français.

Lire

2

ACTU, 08-07, J. HURISSE

En Mayenne. La société Aprochim condamnée pour des pollutions récentes aux PCB.

Lire

3

INTERCOMMUNALITÉS DE FRANCE, 01-07

Risques et gestion de crise : quel rôle pour l’intercommunalité ?

Lire

4

OUEST FRANCE, 30-06, J.-M. CUNIN

« Même quand il y a les sirènes, on ne bouge pas » : la vie quotidienne près d’une usine Seveso.

Lire

5

LA GAZETTE DES COMMUNES, 27-06, I. VERBAERE

Pollution industrielle : ces élus qui veulent monter en compétences.

Lire

6

FRANCEINFOS, 21-06, B. MEZERETTE, M. VANLATON

Pollution au plomb de Metaleurop : plus de 7 500 enfants et jeunes appelés à se faire dépister dans 5 communes du Pas-de-Calais.

Lire

7

LE MONDE, 21-06, N. SIX

Six questions sur FR-Alert, le système d’alerte d’urgence qui arrive sur nos smartphones.

Lire

8

FRANCE INTER, 03-06, A.-L. BARRAL

La pollution des sols : le parent pauvre de la politique écologique.

Lire

9

20 MINUTES, 01-06, J. LE.

Lyon : Une ONG saisit la justice contre deux entreprises jugées polluantes à Pierre-Bénite.

Lire

10

FRANCE CULTURE, JUIN 2022

Histoire de pollutions.

Écouter


04/07/22

Collectivités et pollutions industrielles – Rencontre #2

A partir du « cas d’école » du bassin de Fos/étang de Berre, des problématiques rencontrées in situ et des démarches engagées depuis plus de 15 ans sur ce territoire, l’Institut Ecocitoyen nous propose une séance de formation, d’acculturation et d’échanges. L’objectif est de poser les bases d’un état des lieux de la connaissance sur le sujet tout en renforçant le travail en réseau des collectivités concernées par ce sujet.

Cette journée technique est ouverte aux élus et techniciens des collectivités intéressées par le programme porté par AMARIS, en partenariat avec la Métropole de Lyon, l’Institut Ecocitoyen et l’ENTPE.

Inscription : en cliquant sur ce lien

ORDRE DU JOUR – 29 septembre

Animation – Philippe Chamaret, directeur de l’institut Ecocitoyen

Décryptage 1 – Pollutions : de quoi parle-t-on ?

Émissions, transferts, impacts sur la santé et sur l’environnement. Quels sont les mécanismes ? A partir de quels seuils parle-t-on de pollutions ?

Objectif : Partager une connaissance commune des bases scientifiques et des mécanismes en jeu

Décryptage 2 – Connaître, suivre et mesurer

Étude de zone, suivi environnemental, étude épidémiologique, etc. : que peut-on attendre de ces outils ? Quelles sont leurs limites ? Peuvent-ils répondre à vos questions ?

Objectif : Discerner les tenants et aboutissements des outils réglementaires de connaissance et de suivi des pollutions et de leurs effets sur l’environnement et la santé humaine.

Décryptage 3 – Savoir qui fait quoi

Comment les collectivités se sont-elles emparées de ce sujet ? Quelles réponses apportées depuis 10 ans sur le sujet des pollutions industrielles ? De l’industriel à l’habitant en passant par les services de l’État : quel est le rôle de chacun des acteurs ?

Objectif : comprendre le rôle – et les limites – des acteurs à partir du cas concret de l’étang de Berre

INFOS PRATIQUES

> Journée technique destinée aux collectivités (élus et services)
> En visio
> Horaires – Cette journée  est organisée en deux temps :
1. Matinée – 10h-12h
2. Après-midi – 14h-16h
Si vous le souhaitez, vous pouvez  ne participer qu’à un seul de ces temps.
+ d’info : 01 40 41 42 12

Inscription : en cliquant sur ce lien